Quand les industriels se transforment en retailers, c’est l’environnement de travail des collaborateurs, ou « digital workspace », qui s’en voit bouleversé. Pour le meilleur et pour l’utilisateur.

900 milliards de dollars par an. C’est la somme des investissements annuels prévus par les 2 000 plus grandes entreprises industrielles au monde pour leur transformation digitale d’ici 2020, d’après les données du cabinet PwC. C’est dire si les industriels ont pris les taureaux par les cornes afin d’entrer de plain-pied dans la révolution numérique. Pour y parvenir, ils n’hésitent pas à réécrire entièrement leurs business models. À l’ère de la data, ils ont compris que leur salut viendrait de la connaissance client.

Dès lors, on ne compte plus les entreprises industrielles prêtes à se lancer dans le grand bain du BtoC. Michelin inaugure une plate-forme e-commerce pour vendre ses pneus directement aux automobilistes. Schneider Electric propose une gamme d’objets connectés pour la domotique. Renault offre de nouveaux services de mobilité pour suivre son véhicule avec sa marque Easy Connect… En bref, les industriels se transforment peu à peu en retailers. Avec des enjeux IT considérables.

 

Du technicien au commercial : la digital workspace au cœur de la transformation

La première conséquence de ce changement de modèle est humaine. C’est en effet le métier même des collaborateurs du secteur industriel qui se transforme. Désormais, les techniciens des concessions automobiles ou encore les agents de terrain des énergéticiens deviennent aussi des commerciaux capables de gérer des devis, de vendre et de conseiller les clients. Dans ce contexte, il devient indispensable de repenser la digital workspace autour de deux nouvelles données : la mobilité et la relation client – sans oublier la sécurité, composante essentielle et transversale. C’est pour répondre à cet enjeu que SCC accompagne déjà plusieurs industriels. Récemment, nos équipes ont déployé près de 3 000 tablettes auprès des équipes d’un grand énergéticien avec un important travail d’accompagnement, de design, de formation, de support…

Un support que les industriels ont tout à gagner à externaliser. En effet, la transformation du rôle du collaborateur dans l’industrie, plus mobile et plus proche du client, implique aussi une évolution de ce support. Les questions liées au matériel ne représentent plus que 10 % des demandes contre près de la moitié par le passé. Aujourd’hui, les demandes sont liées au réseau, à la connectivité, aux applications, etc.

 

 

Traiter des volumes croissants de données

Au-delà de la digital workspace, la transformation des industriels en retailers présente un autre défi IT : la gestion des données dont la volumétrie explose littéralement. Gérer la relation client, mettre en place des objets connectés et des solutions IoT, c’est accroître considérablement le volume des informations traitées. Comment s’y prendre concrètement pour en retirer toute l’intelligence ? Comment adapter son infrastructure ? Ces questions tiennent autant aux choix des réseaux et de l’infrastructure que du big data et de l’analytics. Et il vaut mieux être accompagné sur ces sujets, désormais stratégiques pour les entreprises industrielles.

[VIDEO] Découvrez comment réussir sa migration vers S/4HANA avec SCC.

Recevez par mail les articles et actualités AuCoeurdesMétiersJe m'inscris à la newsletter
preloader