Aller vers la convergence, l’occasion de professionnaliser encore plus la fonction achat – 3/3

Méthode et stratégie, les maîtres mots dans la mise en oeuvre du SI convergent au sein des groupements hospitaliers de territoires. A ce titre, la fonction achat est en ligne de mire du projet, en passant entre les mains de l’établissement pivot. Or, avec la convergence, l’achat devient d’autant plus une fonction stratégique.

Un rappel à l’optimisation des budgets

La mutualisation des ressources au sein des GHT vient évidemment soutenir l’effort budgétaire que la santé est appelée à fournir. Les professionnels ont maintes fois souligné un manque de moyens dû en partie à une fonction achat dispersée et par la force des choses désorganisée.
Si le programme PHARE, aujourd’hui dans sa deuxième phase triennale, a su démontrer son efficacité sur les gains d’achat, les GHT vont amplifier le phénomène. Ils sont un levier pour d’une part optimiser les coûts de fonctionnement. On pense notamment, pour ce qui relève des services informatiques, à la tierce maintenance applicative. Et d’autre part, obtenir au renouvellement du parc, de substantielles économies d’échelle.
Rappelons en outre que les GHT présentent l’opportunité de mutualiser également les compétences, un pas de plus vers une plus grande professionnalisation d’une fonction qui s’apprête à jouer un rôle fondateur.

La fonction achat : des responsabilités majeures

La DGOS s’apprête à publier le guide de la fonction achat, laquelle sera chargée de l’élaboration de la politique et des stratégies d’achat de l’ensemble des domaines en exploitation et en investissement, de la planification et la passation des marchés, du contrôle de gestion des achats et des activités d’approvisionnement (hors pharmacie).
Parmi les dix grandes familles d’achat que le guide mentionne se trouve bien sûr l’informatique. Au coeur de la convergence, l’informatique suppose pour la fonction achat d’aller au-delà du rôle inscrit sur le papier. Parce que les GHT sont avant tout un projet humain, l’achat en fourniture, logiciel et infrastructure informatique doit être guidé par une vision métier bien avant de penser produit.  
Et c’est une démarche qui ne va pas d’elle-même, en particulier quand on est face à un foisonnement d’offres et que l’on doit inscrire un projet aussi important dans des délais aussi courts.

Prioriser les groupements, rechercher l’accompagnement amont aval

La très forte accélération des projets informatiques en santé conditionne un rééquilibrage de l’offre sur le marché. Les petites structures ne pourront pas faire face aux besoins des établissements, qui appelleront à un accompagnement massif de leurs personnels.
C’est pourquoi le rôle stratégique du SIH convergent conduit les GHT à se tourner vers les centrales d’achat hospitalier, plus à même de proposer de larges gammes et du multi constructeurs. C’est une bonne méthode.
Une méthode encore meilleure consiste à se tourner vers des centrales d’achat qui offre une véritable démarche collaborative. Les constructeurs et les intégrateurs ont besoin de dialoguer avec les acheteurs. Car si le marché se restructure, il nécessite d’être précisé. Les acheteurs quant à eux, ont besoin pour aligner leur stratégie, d’affiner la définition de leurs besoins. C’est d’ailleurs l’esprit de la loi santé. Elle suppose d’établir le dialogue avec tous ceux qui feront la santé de demain. Il ne faut donc pas hésiter à chercher des organisations qui offre de venir à la rencontre des acteurs du marché.

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Recevez par mail les articles et actualités AuCoeurdesMétiersJe m'inscris à la newsletter
preloader