Au-delà des contenus, des services et de l’infrastructure, réussir la transition numérique de l’école s’appuie sur la mobilisation coordonnée des différents acteurs. Il s’agit de créer les conditions d’un développement équilibré et efficace des usages, des ressources, des équipements, de la formation des enseignants et des compétences digitales des élèves. Qu’en est-il aujourd’hui, et qu’en sera-t-il demain, dans le contexte de rapprochement des communes ?

 

Le déploiement numérique s’impose

Il est aujourd’hui établi que le numérique renforce et encourage les nouvelles pratiques pédagogiques. Cependant, si le digital a fait son entrée depuis plusieurs années déjà dans la salle de classe, beaucoup reste à faire pour mettre à niveau les architectures techniques des établissements et les adapter aux nouveaux usages. Il appartient aux communes d’équiper les écoles primaires des moyens de gestion, d’organisation et de pédagogie à l’heure où le déploiement numérique s’impose. Car il faut bien reconnaître un déficit de performance du système éducatif français, comme le révèlent les indicateurs internationaux. Autre constat : l’Etat et les collectivités locales ont jusqu’ici largement orienté les plans numériques au sein des collèges et lycées et dans l’enseignement supérieur, là où leur action était la plus directe et la plus simple à mettre en œuvre (*).

 

Un enjeu largement partagé

Dans ce contexte, le rapprochement des communes va-t-il dans le sens d’une véritable digitalisation des écoles ? Ce n’est pas si évident tant les échelles d’action et les contraintes de déploiement peuvent varier selon les territoires. L’adoption de nouveaux usages dans le cadre pédagogique fait pourtant consensus. L’opportunité que représente l’école 2.0 passe par une transformation profonde des méthodes d’enseignement et des expériences d’apprentissage. L’école de demain devrait intégrer davantage de contenus personnalisés (notamment grâce à l’intelligence artificielle), de cours immersifs et collaboratifs, le tout dans des environnements virtualisés dont font déjà partie les ENT (Espaces Numérique de Travail).

 

Mutualiser pour accélérer la digitalisation des écoles

L’ensemble de ces outils reposent sur des infrastructures IT, des plateformes collaboratives et des établissements en réseau. Le rapprochement des communes au sein de l’intercommunalité permet une mutualisation des moyens et des achats ainsi que le transfert de la compétence numérique dans un contexte budgétaire qui, par ailleurs, fragilise les plus petites communes et avec elles, leurs écoles. Qui dit mutualisation, dit gain financier, mise à niveau des technologies et des infrastructures, convergence des systèmes d’information et des applicatifs métiers. Elle suppose un inventaire des ressources humaines et matérielles (infrastructures réseau, ressources hardware et software). Le terrain est donc propice à l’émergence d’un véritable projet éducatif et numérique, à l’échelle intercommunautaire, condition pour accroître la qualité de service et favoriser l’équité des élèves sur le territoire.

 

Une intelligence du territoire partagée

Le transfert de la question scolaire à l’intercommunalité suppose de construire un projet éducatif en lien avec le territoire. Il faut dire que l’enjeu est de taille : mettre en œuvre les infrastructures et les outils, déployer les équipements et leurs mises en service, assurer la disponibilité, les mises à jour et le contrôle des usages. Dans ce domaine, l’intérêt général et la coopération entre les communes doivent pouvoir dépasser les « frontières » de la structure intercommunale. Car pour faire converger les projets éducatifs vers des schémas plus homogènes et équitables, encore faut-il travailler main dans la main, dans une intelligence du territoire partagée. De quoi créer un cadre qui permet aux enseignants sur le terrain d’expérimenter pleinement avec les élèves la transition digitale.

 

(*) Source : Rapport sur « Le numérique pour réussir dès l’école primaire » (Institut Montaigne, mars 2016)

Recevez par mail les articles et actualités AuCoeurdesMétiersJe m'inscris à la newsletter
preloader