Ne plus se perdre dans les couloirs d’un hôpital, trouver rapidement le produit dont on a besoin dans les rayons des hypermarchés, se repérer dans les dédales des bâtiments publics, ne pas risquer de rater son avion pour une porte d’embarquement mal indiquée, c’est en substance ce qu’offrent les technologies de géolocalisation indoor, côté utilisateur. Du point de vue des exploitants, ces solutions dissimulent des bénéfices et des opportunités commerciales variées et souvent inattendues.

Tour d’horizon des grands avantages de la géolocalisation indoor en trois points fondamentaux.

Elle est peu exigeante en ressources

C’est en grande partie ce qui en fait son succès, la géolocalisation indoor n’est gourmande ni en énergie ni en infrastructure. Elle s’appuie sur les équipements wifi dont sont généralement pré-équipés les établissements, notamment ceux relevant du public qui souhaitent répondre aux exigences de modernité et d’amélioration des conditions d’accueil. De ce fait, la mise en place de balises de géolocalisation ne nécessite aucuns travaux de structure lourds.

Les balises BLE (Bluetooth low energy) se reconnaissent entre elles et les appareils mobiles qui y sont connectés, sans nécessiter de jumelage. Connectées en 4G ou aux bornes wifi disponibles, elles sont positionnées dans l’immeuble concerné au regard d’une étude préalable de la configuration physique du lieu. A titre d’exemple, et en moyenne, hors spécificité du bâtiment, un espace sur plusieurs niveaux d’une surface totale de 3000 m² est équipé de 150 balises en quelques heures seulement.

Ainsi, en dehors de murs très épais et de colonnes de soutènement susceptibles d’entraîner des aménagements spécifiques, il n’existe pas d’obstacle technique majeur à l’installation d’une solution de géolocalisation indoor. Toute l’attention des acteurs pourra ainsi se focaliser sur les usages attendus de cette solution et le développement de l’application ad hoc. Car tout est possible, c’est une de ses grandes forces.

Elle s’adapte à tous les services et secteurs

Les exemples ne manquent pas pour illustrer les multiples utilisations de la géolocalisation indoor et en ce sens, l’éclectisme des objectifs poursuivis est remarquable. On l’a vu, l’aspect le plus important de ces technologies n’est pas sa mise en œuvre mais la définition du ou des services que l’on entend rendre au public, et le type d’informations que l’on souhaite également faire

remonter. Ce travail de conception du service sous-tend la réussite de l’application qui en jaillira, à tous points de vue.

Les établissements relevant du Large Public Venue, autrement dits les stades, gares, aéroports…, ne se limitent pas au guidage du public. Désormais, les individus se font livrer leur déjeuner là où ils se trouvent (notamment à sa place pour ne rien perdre du match).

Les centres de congrès profitent pleinement du mapping des bâtiments réalisés en amont pour orienter les visiteurs dans les différents salons. Ceci quels que soient l’événement et sa configuration, puisqu’il suffit de renseigner l’application des nouvelles dispositions.

Les grandes sociétés informent leurs salariés des salles de réunion disponibles. Les hôpitaux, véritables petites villes en province, guident mais aussi alertent sur le temps de parcours et l’heure de rendez-vous. Quant à la grande distribution, les informations de comportement et de déplacement de la clientèle sont d’une aide inégalée pour une prochaine réorganisation du magasin, mieux adaptée.

La géolocalisation n’apporte pas qu’un confort supplémentaire au public. Elle renseigne fidèlement sur le trafic physique au sein d’un espace donné et contribue à l’amélioration des conditions de sécurité, voire, à l’activité elle-même dans le cas par exemple du retail.

Elle apporte de nouvelles opportunités

Application mobile unique ou service supplémentaire implémenté au sein d’une application existante ? Tous les cas se rencontrent. Pour certains établissements dont la transformation numérique débute, le choix d’une solution de géolocalisation peut être le point de départ de leur offre numérique. Arnaud Le Hung, directeur Marketing Europe du sud Aruba HPE se souvient du cas exemplaire d’un musée Espagnol dont la volonté initiale de remplacer ses audioguides a conduit, au surplus, à l’achat en ligne des catalogues des expositions temporaires et des billets, via l’application développée.

La flexibilité des solutions de géolocalisation autorisent les établissements à enrichir leur éventail de services progressivement, au fur et à mesure de leur adoption. Qui plus est, l’intérêt repose sur cette forte capacité à déployer de nouveaux services qui n’auraient pas été envisagés de prime abord. Et parce que cette technologie peut être entendue comme un micro service, son implémentation au sein d’une application mobile existante est tout autant réalisable.

Étude de site, mapping, balisage et développement applicatif réunis, la géolocalisation indoor se démocratise et seule l’imagination de nouveaux usages est aujourd’hui requise pour la faire évoluer.

Recevez par mail les articles et actualités AuCoeurdesMétiersJe m'inscris à la newsletter
preloader