De la voiture connectée aujourd’hui à la conduite autonome demain, il n’y a plus qu’un pasLa voiture, qui reste le moyen privilégié pour se déplacer, abrite un immense potentiel d’innovations. Parmi elles, les technologies de dernière génération en matière de commerce mobile. Le paiement embarqué, associé à la diversité des services qui seront bientôt proposés, dessine les contours de la voiture du futur.  

 

Des opportunités pour l’industrie des paiements 

Elle ne date pas d’hier l’idée de la première voiture intelligente qui prenait vie en 1968 sous le capot d’une célèbre Coccinelle ! Cinquante ans plus tard, la réalité rattrape la fiction et la voiture « connectée », « communicante » et « autonome » prend forme. A l’horizon 2025, près d’un milliard de véhicules connectés devraient circuler et les premières voitures autonomes pourraient bien être commercialisées. D’ici là, le concept fait son chemin sur une route pavée d’innovations et de technologies mobiles qui offrent de véritables opportunités pour l’industrie des paiements.  

Il faut dire que le marché automobile s’y prête. Avec 2,11 millions de véhicules neufs vendus en 2017 et une progression annuelle des ventes de 4,7%, il affiche une belle performance. Cette embellie s’accompagne de nombreux services qui révolutionnent l’usage en voiture et l’usage même de la voiture. Des applications connectées voient le jour sous l’impulsion des constructeurs, des équipementiers et des acteurs du web dans des domaines variés : géolocalisation, maintenance prédictive, assistance à la conduite et au stationnement, optimisation du parcours en temps réel et transaction embarquée.  

 

La voiture, cet autre ordinateur  

Digitalisée, la voiture est en passe de se monétiser. Les capacités de paiement embarqué se développent permettant de garantir des transactions d’achat fluides et sécurisées. Plus besoin de carte bancaire ou de smartphone pour régler un plein de carburant ou pour recharger le véhicule sur une borne électrique… c’est la voiture qui prend les commandes ! 

Avec le développement des technologies mobiles, l’écran de bord du véhicule et le smartphone progressivement convergent et les applications dialoguent, pilotées de part et d’autre.  A l’heure des tests et des prototypes, les constructeurs déploient une batterie de solutions dédiées à différents usages. Des partenariats se concrétisent et des expérimentations sont menées en particulier sur le paiement embarqué en péage, en station-service ou encore dans les parkings. 

 

De l’expérience client à l’expérience passager 

Les véhicules connectés offriraient donc un potentiel considérable et à plus long terme, une intégration poussée des systèmes pour faire de la voiture un canal de vente élargi au retail et au commerce en ligne. En s’appuyant sur des solutions IoT, de nouveaux parcours d’achat devraient  

Introduire une expérience inédite pour les passagers qui, au sein de cette nouvelle économie, pourraient représenter un marché de 7 milliards de dollars d’ici 2050. (1) 

Dotée de millions de données en temps réel et d’une multitude de capteurs, la voiture de demain s’annonce bel et bien comme un système intelligent en soi, promis à une forte croissance. Selon Transparency Market Research, le marché devrait passer à un peu plus de 233 milliards de dollars en 2021. D’une manière générale, les Français se disent persuadés que les innovations dans le domaine de l’automobile et des nouvelles technologies vont bouleverser leurs déplacements (2). Avant de bouleverser leur mode de vie.  

 

(1) Source : Intel et Strategy Analytics 

(2) Source : Etude réalisée par Ipsos et le cabinet de conseil Boston Consulting Group (avril 2017) 

Recevez par mail les articles et actualités AuCoeurdesMétiersJe m'inscris à la newsletter
preloader