A l’heure du tout digital, les technologies de géolocalisation semblent apporter un second souffle au commerce traditionnel. Intelligemment orchestrées, elles permettent en effet de faire revenir les clients digitaux aux points de vente physiques, à grands coups d’offres et de promotions ultra-personnalisées.

Phygital : Le commerce traditionnel à l’épreuve du digital

Bien que difficile à chiffrer, l’impact du commerce digital sur les magasins traditionnels est une réalité. E-commerce et M-commerce ne cessent de gagner des parts de marché. Selon la Fevad, le commerce en ligne a connu une croissance de plus de 14% en 2015, contre moins de 2% pour le commerce traditionnel.

Pour autant, les deux secteurs ne sont pas opaques, et s’avèrent même bien souvent complémentaires. L’émergence du cross-canal en est un témoignage significatif. Tout l’enjeu pour les points de vente physiques, et la condition de leur survie, réside dans leur capacité à faire revenir les clients, en adaptant leur offre de produits et services à leurs nouveaux comportements d’achat. Autrement dit, s’appuyer sur les technologies et les outils digitaux tant prisés par les consommateurs, pour satisfaire leurs attentes de manière aussi pertinente et efficace qu’une plateforme de commerce en ligne.

Phygital : La géolocalisation au service d’une relation client ultra-personnalisée

C’est dans cette optique que se sont développées les technologies de géolocalisation appliquées au retail. Du simple Wifi aux beacons, en passant par les ultrasons ou le geofencing, toutes ces technologies visent le même objectif : augmenter le trafic en magasin en proposant aux clients, directement sur leur mobile, des offres ultra-personnalisées, dès lors qu’ils sont à proximité, voire à l’intérieur du point de vente.

Qu’elle soit outdoor ou indoor, la géolocalisation permet en effet de détecter le terminal mobile du client et de lui proposer des promotions ciblées, de le guider dans les allées du magasin, ou encore de lui donner accès à un catalogue élargi de produits. Le tout sans risque d’intrusion abusive, puisque le client doit au préalable télécharger l’application correspondante et accepter que ses données soient utilisées pour lui proposer des offres parfaitement ciblées et adaptées à ses attentes.

Les beacons, ou plus encore les ondes sonores, peuvent par exemple être utilisés pour de la micro-géolocalisation, c’est-à-dire pour permettre à un commerçant de proposer une promotion flash à un client au moment où celui-ci passe devant un produit spécifique.

Ainsi, selon une étude Swirl, 73% des consommateurs interrogés déclarent que les incitations transmises via les beacons sur leur smartphone sont susceptibles de motiver leur achat en magasin, et ils sont 30% à profiter des offres promotionnelles qui leur sont personnellement proposées.

Favoriser l’engagement et la fidélité client

De plus, les technologies de géolocalisation indoor permettent de collecter et d’analyser un large volume de données (indoor location analytics) afin d’étudier le comportement des clients et d’améliorer ainsi leur expérience et la qualité du service qui leur est proposé. Ce qui permet de mener des campagnes de prospection et de fidélisation d’autant plus pertinentes et efficaces que le commerçant sait quelle information transmettre à qui et à quel moment.

Il existe donc une réelle perméabilité entre le commerce physique et numérique. Simples à mettre en œuvre et relativement peu coûteuses, les technologies comme les beacons ou le Wifi sont aujourd’hui des facteurs clés de croissance pour les points de vente physiques, en leur permettant de tirer profit des nouveaux usages et comportement d’achats pour améliorer significativement leurs taux de conversion.

Recevez par mail les articles et actualités AuCoeurdesMétiersJe m'inscris à la newsletter
preloader