Cette année l’incontournable CES (Consumer Electronic Show) se déroule du 7 au 10 janvier 2020 dans la capitale mondiale du jeu, Las Vegas. C’est donc l’occasion de faire un point sur les innovations de l’année, de prendre la température du côté de la créativité 2.0 et voir si les petites merveilles qui sommeillent dans des cartons du salon sont prêtes à révolutionner notre quotidien. Petit tour d’horizon.

 

Comme chaque année, les participants se bousculent au portillon pour figurer sur la liste des heureux présents. Tandis que certains viennent en délégation, d’autres tirent leur épingle du jeu et créent le buzz comme ce français venu présenter sa pomme de terre connectée. Mais avant de parler des fabuleux trésors issus de nos prés, revenons au programme du CES. Nous parlerons de 5G, d’IOT, de santé, de réalité virtuelle, d’IA, de robotique et de sports, dans plusieurs billets, histoire de ne rien rater.

 

5G

On commence avec la 5G, « le » sujet phare de l’année. Le top départ a été lancé à la Saint-Sylvestre. Les opérateurs ont jusqu’au 25 février 2020 pour envoyer leur candidature au régulateur des télécoms. Les premières offres commerciales seront proposées courant 2020. Considérée comme une technologie clé, la 5G va révolutionner notre quotidien avec des débits de données pouvant aller jusqu’à 10 gigabits/s. Vous pourrez télécharger un film en haute définition en à peine deux ou trois secondes. Autant dire que les plateformes comme Netflix ont d’heureux jours devant elles, sur mobiles… reléguant les ordinateurs et télévisions aux placards.

Mais revenons au CES et à ses nouveautés. Côté 5G, c’est Netgear avec son routeur Nighthawk M5, qui permet de se connecter en Wi-Fi 6 (norme 2019) sur le réseau 5G. En clair, vous pourrez regardez votre série en HD, pendant que vos enfants joueront en ligne simultanément. Le routeur est également doté d’une batterie, et peut être utilisé à la maison ou au bureau.

 

Domotique

Du côté de la domotique – l’automatisation de la maison – le spécialiste français de l’audio Devialet s’associe à Belkin pour proposer l’enceinte Soundform Elite, la toute première enceinte connectée Hi-Fi avec chargeur sans fil.

L’enceinte se dote d’une architecture acoustique «restituant parfaitement l’intention d’origine du compositeur ». Les vibrations sont éliminées par le woofer Push-Push, délivrant un son puissant avec des basses implosives.

La start-up parisienne Devialet s’est également associée à l’équipementier français Faurecia pour présenter un prototype intégrant 10 haut-parleurs dans l’habitacle d’une Audi, permettant d’obtenir un son parfait, isolé du bruit ambiant. D’après les journalistes de La Tribune, le résultat est tout simplement « bluffant ». Devialet utilise la technologie SAM (Speaker Active Matching), protégée par plus de 160 brevets.

 

Appareils numériques, les nouveautés

Lenovo présente son nouveau Thinkpad X1 Fold : un PC portable à écran pliable. L’écran de 13 pouces utilise la technologie Oled souple, brevetée par Kodak en 1987. À terme, cette technologie remplacera les affichages LCD et Plasma.

Samsung dévoile Sero : sa télévision pivotante, passant du mode paysage au mode portrait. Fini les torticolis pour voir vos selfy en grand plan.

Le fabricant américain Belkin annonce une gamme de chargeurs rapides et sans fil, plus petits et compacts, utilisant la technologie GaN (nitrure de gallium), un semi-conducteur à large bande interdite.

Pour les gamers, MSI débarque avec son matériel gaming, dont le GS66 Stealth, un ordinateur portable avec un taux de rafraîchissement à 300 hz (fini l’excuse du lag), et un ordinateur fixe aux allures de mini radar tourelle, le MEG Aegis Ti5 suréquipé d’une GeForce RTX 2080 Ti en guise de GPU, et un CPU Intel i9 de 10e génération. Bref…

 

Les insolites (Rencontre du 3ème type)

Revenons à notre histoire de patate connectée. Baptisée Potato, la start-up française BPZ Labs a implanté un dongle muni d’une petite antenne au cœur de la pomme de terre pour y puiser son électricité et se connecter en Bluetooth via une application sur smartphone. L’histoire de ne s’arrête pas là, car son inventeur, en plus d’avoir crée l’événement, a vu les choses en grand au micro de BFM : « J’ai simplement expliqué en quoi POTATO était un objet connecté doublé d’un assistant personnel, à même de recourir à la fois à l’intelligence artificielle et au cloud ».

Prochainement, le datacenter est dans le Pré ! Découvrez comment des patates connectées ont transformé le plus grand salon high tech en un jardin hyper-convergé….

 

Les autres innovations, to be continued….

 

 

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Recevez par mail les articles et actualités AuCoeurdesMétiersJe m'inscris à la newsletter
preloader