En dotant les objets d’une capacité de paiement, l’IoT révolutionne le secteur de la banque et des services financiers associés. Encore souvent perçus comme des gadgets, les objets connectés n’en représentent pas moins un potentiel considérable pour les Fintech dont les acteurs économiques devraient tirer largement profit.

 

L’IoT, l’autre révolution numérique

L’Internet des Objets (IoT) transforme en profondeur les comportements des consommateurs que nous sommes. Les objets connectés sont entrés de plain-pied dans nos quotidiens au travers de la domotique, de nos traqueurs d’activités, montres et voitures connectées… jusqu’à une multitude d’autres « wearables ». Il faut dire que les conditions du marché sont réunies : coûts informatiques décroissants, taux d’équipements en smartphone à la hausse, connectivité universelle, déploiement du cloud et du Big data. Nul doute que cette révolution numérique en cours aura un impact économique conséquent que le cabinet McKinsey évalue à un potentiel total de 3 900 Md$ à 11 100 Md$ d’ici 2025. L’IoT investit tous les secteurs et bien qu’ellesne produisent pas de produits physiques, les banques lui consacrent une part importante de leur chiffre d’affaires, à l’image des entreprises de biens de consommation. 

 

Vers le « tout sans contact »

A ce stade, les acteurs du secteur bancaire voient surtout dans ce potentiel technologique la disparition annoncée de la carte bancaire. En effet, beaucoup misent de plus en plus sur le paiement mobile et sur les objets connectés. Selon Juniper Networks, plus de 50 % des transactions mondiales en points de vente s’effectueront d’ici cinq ans via « le sans contact » (mobile ou objets connectés) et ce, malgré une certaine réticence des consommateurs, toujours frileux lorsqu’il s’agit de baser les services bancaires sur l’IoT. Cette résistance est notamment liée à la sécurité des objets connectés, autrement dit à la protection des données personnelles, un facteur qui tend à ralentirencore la croissance des portefeuilles digitaux.

 

Du service bancaire intelligent à la banque connectée

L’IoT est avant tout un moyen mis au service d’un usage concret qui doit générer de la valeur. Dans le domaine des services financiers, il représente un levier de croissance et repose sur une expérience client plus simple, plus intuitive, plus personnalisée et plus rapide.L’IoT est capable de modifier fondamentalement la manière dont les banques interagissent avec leurs clients au travers des points de contact que sont les agences et les distributeurs automatiques. Dans le secteur bancaire et peut-être plus que dans tout autre, l’IoT offre un niveau de personnalisation et une gamme de services enrichis au-delà des produits bancaires, et despossibilités de parcours client infinies. En effet, avec les objets connectés, le service bancaire est de plus en plus connecté et intelligent, autrement dit accessible partout, à tout moment et depuis un très large écosystème d’appareils. Véhicule, réfrigérateur, balance, alarme de télésurveillance, badge de télépéage sont autant de supports susceptibles de devenir des interfaces d’accès au service bancaire. Pour la banque, ils offrent un moyen continu et instantané de connaître, et donc d’anticiper, les besoins des clients en fonction des données fournies par les objets connectés.

L’IoT fait donc partie des priorités d’investissement des banques dont les projets s’articulent autour du paiement, de la biométrie et de la sécurité… dans un secteur doté, avec la carte bancaire qui permet de se synchroniser avec les achats, de son premier objet connecté !

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Recevez par mail les articles et actualités AuCoeurdesMétiersJe m'inscris à la newsletter
preloader