En quête de visibilité et de notoriété, les lieux de culture et de patrimoine mobilisent de plus en plus les dispositifs digitaux. Au service de l’événementiel et de la spectacularisation, la numérisation des établissements culturels se veut une réponse aux problématiques de mobilité, d’interactivité, d’instantanéité, d’accessibilité et d’usages des différents publics. Visite guidée.

 

Le digital entre en scène  

Avec plus de 10 000 lieux recensés, la France dispose d’un patrimoine exceptionnel qui suppose d’être valorisé auprès d’un public en quête d’accessibilité et d’expérience de visite. Au théâtre, à l’opéra ou au musée, le digital entre en scène multipliant ainsi les points de contact et de rencontre entre les visiteurs et les lieux. A l’image des marques qui développent l’expérience client, les institutions culturelles proposent de plus en plus des « expériences visiteurs » à la carte avant, pendant et après chaque visite. Il s’agit, non seulement d’accueillir toujours plus de monde, mais surtout d’améliorer les conditions d’accueil en adaptant les contenus et les canaux, selon une approche transversale et grâce à une offre originale.

 

Expérience culturelle, expérience émotionnelle

Le besoin de raccourcir, de simplifier et de personnaliser le parcours visiteur s’accompagne de dispositifs digitaux qui intègrent notamment les solutions d’intelligence artificielle et les fonctionnalités propres à la mobilité, parmi lesquelles la géolocalisation. Lamobilisation d’une variété d’outils se décline sous la forme de visites immersives, de positionnement et guidage extérieur/intérieur, de réalité augmentée ou virtuelle ou encore de cartels numériques.

Ici plus qu’ailleurs, le visiteur n’est pas un consommateur comme les autres. Son expérience culturelle (visite, concert, spectacle…) se fonde sur des approches multisensorielles qui l’engagent à la fois cognitivement, émotionnellement, voire corporellement… Au musée comme à l’opéra, l’expérience se veut en effet mémorable. L’occasion de faire de chaque rendez-vous une expérience individuelle sur mesure au cours de laquelle le visiteur est invité à interagir avec le lieu, ses collections, ses expositions, sa programmation. Loin des visites guidées et groupées, l’expérience visiteur dépasse alors le simple enjeu de satisfaction client !

 

Culture de la donnée

Plus proches et plus accessibles, les établissements culturels et patrimoniaux entendent bien, grâce à la numérisation, répondre à la baisse de fréquentation et au manque d’attractivité croissant. D’où le besoin de conquérir plus particulièrement un public jeune, aux comportements ultra-digitaux, à la recherche d’expériences, d’interactivité et d’instantanéité. Encore faut-il pour cela bénéficier d’un accès public au Wi-Fi qui conditionne toute démarche digitale. Cette connexion permanente contribue à une accessibilité des pratiques culturelles et plus largement, à leur démocratisation. Elle permet par ailleurs de cibler, d’engager et de fidéliser le public sur site. Et d’enrichir les données récoltéesafin de créer desexpériences visiteurs exclusives au sein d’un écosystème culturel ouvert, propice aux partenariats et aux démarches d’innovation.

 

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Recevez par mail les articles et actualités AuCoeurdesMétiersJe m'inscris à la newsletter
preloader